#destinationCongoBrazzaville

L’ancienne capitale politique et spirituelle du Royaume Kongo, aujourd’hui située en Angola, est depuis le 8 juillet 2017 inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité.

     L’information a été donnée aux Dépêches de Brazzaville par le Dr Christian Ndombi, chef du secteur Culture au bureau régional de l’Unesco à Yaoundé, au Cameroun, lors de son passage en République du Congo.

     Pour ce dernier, il y a plusieurs raisons de se réjouir et de l’exprimer. D’abord parce qu’il s’agit du premier site culturel de l’Afrique centrale à être inscrit sur cette liste ; ensuite c’est un signe encourageant pour tous les autres pays de la région qui ont des sites de grande valeur sur leurs listes indicatives. Le Dr Christian Ndombi a félicité le gouvernement angolais pour son engagement et sa volonté quasi obstinée à appuyer jusqu’au bout le processus de candidature.

    En effet, sur 1052 sites inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité, l’Afrique n’en compte que 89 et l’Afrique centrale n’en a que dix. Cette dernière n’a cependant aucun site culturel. C’est pour la première fois qu’un site du patrimoine mondial soit inscrit en Angola. D’où, l’émotion était forte à Cracovie et la joie très grande dans les délégations africaines.

      « L’inscription de Mbanza Kongo est donc plus qu’un label. Elle signifie d’abord que ce site a une valeur universelle exceptionnelle reconnue et que toute la communauté internationale a désormais le devoir de le protéger, et de le faire connaître. L’Angola a, par cette inscription, des obligations vis-à-vis de ce site, patrimoine de l’humanité entière. C’est également un signe très fort d’encouragement à toute l’Afrique et qu’il est possible, à force de volonté, d’engagement et de travail, de parvenir à élaborer un bon dossier de candidature. Ainsi, l’Angola a tracé et montré le chemin », a conclu le Dr Christian Ndombi.

     Notons que trois sites culturels en Afrique ont été inscrits sur la liste du patrimoine mondial. Outre le site de  » Mbanza Kongo  » en Angola, il y a eu celui d’Asmara, capitale de l’Erythrée placé à plus de 2000 m au-dessus du niveau de la mer, et le Paysage culturel des Khomani en Afrique du Sud, situé à la frontière avec le Botswana et la Namibie, dans la partie septentrionale du pays.

Source: www.adiac-congo.com