#destinationCongoBrazzaville

Bienvenue au Congo !

To yambi yo awa na Congo ! (lingala)

Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)

Mboté* puissant fleuve Congo aux rives majestueuses et au rythme sauvage, plages désertes de sable fin bordées de Mangrove que tutoient gorges de latérite aux rouges intenses au sud. Mboté* forêts primaires exubérantes du nord, savane arbustive à perte de vue des plateaux batékés, parcs et réserves animalières peu fréquentés et riches d’espèces rares disséminés sur l’ensemble du territoire, dont Brazzaville, capitale affairée où se joue le destin politique du pays tout en contraste avec Pointe-Noire l’industrielle, dont l’enjeu est ailleurs, du côté des pétrodollars, sont les deux villes symboles.

Quelle que soit sa façon d’aborder l’officielle République du Congo, ou  » Congo-Brazza  » pour les intimes, ses terres, belles à couper le souffle, invitent le voyageur à s’affranchir des idées reçues, à défricher les voies, à sortir des clichés pour atteindre le coeur de l’Afrique Centrale, profonde et sauvage tout en touchant du doigt l’extrême vitalité d’un peuple vibrant et attachant.

Car c’est là l’extrême richesse de ce voyage qui finit par trouver son sens : la phénoménale vitalité des Congolais, leur humour débridé, leur usage classique du français modelé à la sauce congolaise, leur réelle gentillesse, la dignité de tous, au-delà des difficultés quotidiennes, dont la formule  » on est là, on est vivant  » résume les longs discours. Les bruits de bottes qui raisonnent aux frontières du pays, sans pour autant l’atteindre, son opposition systématique à son chaotique frère ennemi, le  » Congo d’en face « 

même s’il est vrai que c’est un voyage dans le voyage que de passer de Brazzaville et Kinshasa, en vis-à-vis, tant elles se distinguent – ne doivent pas faire vivre le Congo uniquement en référence ou en opposition avec ses mastodontes et nerveux voisins. Relativement stable au regard de la situation générale de la région, le Congo, au futur plein d’espoir et aux potentiels infinis, finalement destination peu connue, mérite, sincèrement, un considérable détour.

Idées de séjour CONGO BRAZZAVILLE

Jour 1. Vol de nuit Paris – Brazzaville. Arrivée dans la matinée. Installation à l’hôtel et balade dans le centre-ville. Partir des rives du fleuve avec comme point de départ possible le mémorial Pierre Savorgnan de Brazza, passer par l’avenue Foch, l’axe mondain brazzavillois. Remonter vers le rond point de Poto-Poto, avec en point d’orgue la basilique Sainte-Anne. L’après-midi, visite de l’école de peinture de Poto-Poto, atelier de sculpture Massengo.

Jour 2. Visite de la partie sud de Brazzaville en partant de l’Institut français, qui en délimite l’invisible frontière et descente vers l’immense marché Total. Remontée vers le club nautique pour assister au coucher de soleil sur le Fleuve Congo avec Kinshasa en ligne de mire.

Jour 3. Vol intérieur Brazzaville – Pointe-Noire. Accueil à l’hôtel et farniente sur les plages de la côte sauvage. …

Source : www.petifute.com