#destinationCongoBrazzaville

Situés dans les hall départ et arrivée de l’aéroport international Maya-Maya. Selon le maire de l’arrondissement n°4 (Mougali), Benjamin Loukakou, à travers l’ouverture de ces bureaux d’informations, on assiste «véritablement au lancement d’une politique touristique novatrice au Congo, conformément aux orientations édictées visant la diversification de l’économie nationale».

Ces Bureaux d’Informations Touristiques en abrégé B.I.T, permettront de combler un vide rédhibitoire, plaçant désormais l’aéroport international Maya-Maya au diapason des standards de grands aéroports et autres hubs de références en matière du tourisme. Le Congo pourra devenir, à moyen terme, une destination très prisée des touristes.

«Le secteur du tourisme est, vous le savez, un secteur transversal par excellence. Il concerne tous les domaines ou presque : le foncier, la santé, les transports, l’environnement, la culture, la ville, la

sécurité bien sûr, les finances et bien d’autres encore», a indiqué Madame Soudan-Nonault.

Tout en insistant sur l’accueil des visiteurs en vue accroître le flux touristique, source de développement et de création d’emplois, elle a exhorté tous ceux qui œuvrent pour le tourisme et les loisirs à bannir les mauvaises pratiques de corruption et de harcèlement, qui parfois compliquent inutilement la vie des touristes.

Arlette Soudan-Nonault a rappelé qu’un séminaire intensif de formation et de mise à niveau des animateurs touristiques s’est tenu à Brazzaville.Ces animateurs touristiques sont appelés à travailler sur le site du premier bureau d’information touristique du Congo.

Le ministère du Tourisme et des Loisirs a réalisé ces projets en partenariat avec le PNUD, l’Organisation mondiale du tourisme dans la procédure de classification hôtelière.